INVENTER LA VILLE DE DEMAIN

Un enjeu pour l’avenir de l’immobilier

Sous l’impulsion de l’internet des objets, le numérique entre dans les habitats et les villes s’affirment comme le centre névralgique de l’innovation. Des villes qui se livrent une vive concurrence pour attirer et fidéliser entreprises et habitants. Le concept de Smart City montre à quel point l’échelle urbaine s’impose comme le système privilégié pour penser et faire l’innovation. Afin de répondre à ces défis, VINCI Immobilier place l’innovation au cœur de sa démarche. "Notre différenciation dépend de notre capacité à anticiper les évolutions sociétales pour développer des solutions qui créeront durablement de la valeur".

Quand la nature s’invite en ville

Si la métropolisation est un phénomène irréversible, le besoin de nature demeure fortement ancré chez l’Homme. Pour VINCI Immobilier, la végétalisation de la ville rend de nouveau possible cette relation quotidienne entre l’Homme et la nature. Elle répond aussi à des enjeux environnementaux comme la purification de l’air, la réduction des ilots de chaleur, la récupération des eaux de pluie et la protection de la biodiversité. Comme à Nice le Ray où VINCI Immobilier propose une nouvelle façon d’habiter en ville au cœur d’un parc de trois hectares. La nature en ville, c’est aussi l’agriculture urbaine. A l’image de l’aquaponie, micro boucle circulaire naturelle entre végétaux et poissons. A Villeneuve la Garenne, nous créons avec BIGH une serre située sur la toiture d’un centre commercial où s’épanouiront poissons, fruits et légumes pour approvisionner les magasins voisins.

Bienvenue aux bâtiments intelligents et connectés

Parler d’intelligence du bâtiment, c’est considérer à la fois le logement et les parties communes. Aujourd’hui, l’enjeu est de penser des bâtiments dotés de capteurs et intégrant des applications numériques proposant des services aux usagers, aux propriétaires et aux gestionnaires, comme le montre le programme de logements Kaléï à Paris. Posés sur les équipements collectifs et dans les appartements, ces capteurs objets connectés sont reliés à une plateforme ouverte à toutes les technologies. Cette digitalisation ouvre la porte aux services de conciergerie numériques et à des services individualisés tels que la télésurveillance ou l’optimisation de la facture d’énergie. Elle optimise aussi la maintenance des équipements communs comme la chaufferie et les ascenseurs. Avec une simple application sur un smartphone, le résident accède à un bouquet de services privatifs et collectifs. Des services qui feront, demain, la valeur ajoutée d’un logement.

Les espaces partagés, laboratoire de la ville durable

Face au renchérissement des prix en ville et pour répondre à une nouvelle demande préférant l’usage à la propriété, l’habitat évolue. C’est le cas dans les grandes métropoles mondiales où le co-living se développe. Version organisée et structurée de la colocation, il consiste à proposer des petites surfaces privatives - micro studio - autour desquelles s’articulent des espaces collectifs comme une cuisine, une salle de cinéma, ou encore, une laverie...  Cette mixité des espaces privés et des lieux de vie s’étend aujourd’hui aux surfaces plus grandes. Certains programmes résidentiels proposent aujourd’hui des espaces partagés pour offrir des moments de convivialité et des services qui améliorent la qualité de vie au quotidien. A l’image de notre projet Ilink sur l’Ile de Nantes qui est doté d'une conciergerie de jardins et potagers partagés, d'un gîte urbain pour recevoir des invités, d'une salle polyvalente, d’un espace de co-working, d’un parking mutualisé entre les bureaux et les logements…

Favoriser la mobilité douce

Électrification de la mobilité, développement des usages partagés et émergence des voitures autonomes... la mobilité traverse une triple révolution. VINCI Immobilier imagine des solutions pour favoriser ces nouvelles mobilités qui émergent comme les véhicules électriques et partagés. Nous équipons les parkings de bornes de recharge avec comptage individuel pour les véhicules électriques, nous proposons des voitures et des deux roues en libre-service dans les résidences et, nous concevons des parkings mixtes où se croisent les véhicules des résidentiels et ceux des bureaux. Bel exemple, La résidence Oasis Parc à Lyon, propose des vélos électriques B2eBike

Parce que tout est ressources

En passant d’une action pour limiter ses impacts à la mise en place de boucles locales d’économie circulaire, le bâtiment change progressivement d’ère. De défensive, son approche devient positive et créatrice de valeur. L’économie circulaire concerne l’eau, l’énergie et le choix des matériaux. Comme le bois que VINCI Immobilier s’est engagé à intégrer davantage dans ses projets. De plus en plus, les matériaux sont utilisés en fonction de leur capacité à être réemployés ou recyclés.

Le bâtiment devient une « mine de ressources » tracées et identifiées valorisables en prévision de la déconstruction. L’économie circulaire, c’est aussi la réversibilité des bâtiments comme Le futur Village Olympique à Saint-Denis qui deviendra, demain, des bureaux et des logements.

En route vers la digitalisation de la relation client et de nos outils

Si les logements que nous construisons deviennent connectés, nos process se digitalisent à toutes les étapes. Depuis la conception des bâtiments à leur commercialisation. L’expérience d’achat devient 100% dématérialisée, de la visite virtuelle, à la configuration, à la réservation jusqu’à la e-signature chez le notaire. L’activité de développement foncier, à la croisée de multiples données, travaille à la conception d’un outil cartographique pour gagner en efficacité et en précision. Demain, un permis de construire pourra être instruit à partir d’une maquette numérique, sous une forme dématérialisée. La digitalisation, ce sont aussi les process de travail. En signant la charte « Objectif BIM 2022 » en présence de 50 acteurs de la construction, VINCI Immobilier s’est engagé à massifier l’usage du BIM d’ici 2022.